1er septembre 1966

Discours de Phnom Penh (Cambodge)

Paris-Match

La politique d’indépendance à l’égard des USA et le refus par la France de la logique des blocs offrent au général de Gaulle la possibilité de nouer un lien particulier avec les pays récemment décolonisés.
Condamnant les « combats stériles » de l’intervention américaine au Viet-Nam, le Général saisit l’occasion de présenter la France comme une référence et un appui pour les peuples du Tiers-Monde.