3 juin 1943

Constitution du Comité français de Libération nationale (CFLN)

Droits réservés

Le Comité de Libération nationale fait office de pouvoir central chargé de gérer l’effort de guerre et d’exercer la souveraineté sur les territoires français hors de contrôle de l’ennemi.
Il est coprésidé par le général de Gaulle et son rival, le général Giraud, « commandant en chef civil et militaire » en Afrique du Nord, imposé par les Américains.

Après l’éviction de Giraud, le 2 octobre 1943, la France Combattante se dote de structures représentatives des différentes composantes de la Résistance (création d’une Assemblée consultative provisoire le 3 novembre 1943).

Les 400 ordonnances prises à Alger ont préparé et facilité le rétablissement des institutions républicaines à la Libération.