Menu Site Pédagogie
bio_VGE

Valéry GISCARD D’ESTAING

Né à Coblence (Allemagne) le 2 février 1926, ses études à l’Ecole polytechnique et à l’ENA le mènent à l’Inspection des Finances en 1954, année où il entre au cabinet d’Edgar Faure. Sa carrière est à la fois nationale et régionale : au ministère des Finances, et dans le Puy-de-Dôme. Elu député (CNI) en 1956 et réélu en 1958 et 1962, il favorise la création des Républicains indépendants qui rallient la majorité gaulliste. Secrétaire d’Etat aux Finances de Pinay (janvier 1959), il devient ministre des Finances de 1962 jusqu’en 1966. Il est à nouveau ministre de l’Economie et des Finances de Chaban-Delmas(1969), et de Messmer (1972) sous la présidence de Pompidou. A 48 ans, il est élu président de la République, le 19 mai 1974, au second tour avec 50,8% des suffrages, contre François Mitterrand, se présentant comme l’homme de la « décrispation », voulant gouverner au centre Il est battu en 1981 par Mitterrand. Président de l’UDF (1988-1996), il est député UDF-PR de 1984 à 1989, et à nouveau de 1993 à 2002. Il est président du Conseil régional d’Auvergne de 1986 à 2004. Député européen de 1989 à 1993, il préside la Convention sur l’Avenir de l’Europe de 2001 à 2003 qui aboutit au projet de traité établissant une constitution pour l’Europe signé en 2004  (non ratifié suite aux résultats négatifs des référendums français et néerlandais l’année suivante et qui sera révisé pour aboutir au traité de Lisbonne en 2009). Il entre à l’Académie français en 2003 et depuis 2004, il siège au Conseil constitutionnel dont il est membre de droit depuis 1981.