Menu Site Pédagogie
bio_payl_reynaud

Il naît le 15 octobre 1878 à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence).

Avocat, député des Basses-Alpes puis de Paris (1928-1940), il est plusieurs fois ministre sous la IIIe République. Membre de l’Alliance démocratique (droite modérée), il en démissionne quand Flandin approuve les Accords de Munich (septembre 1938). Il est un des rares hommes politiques de l’entre-deux-guerres à croire aux théories de De Gaulle sur l’armée.

Président du Conseil et ministre des Affaires étrangères (21 mars-16 juin 1940), il est, en mai, ministre de la Défense nationale et de la Guerre, nomme Pétain vice-président du Conseil, et de Gaulle sous-secrétaire d’Etat à la Guerre, le 5 juin. Refusant la capitulation, il cède sa place à Pétain, est interné sur ordre de ce dernier (41-42), puis déporté en Allemagne.

Après la Libération il est député du Nord (1946-1962), ministre (notamment de l’Économie nationale et des Finances en 1948), délégué au Conseil de l’Europe (1949-1955).

Rallié à de Gaulle en 1958, il préside le Comité consultatif constitutionnel. Il rompt en 1962 et soutient Lecanuet lors de l’élection présidentielle de 1965.

Il meurt le 21 septembre 1966.