Menu Site Pédagogie
ilattre001p1

Jean DE LATTRE DE TASSIGNY

De Lattre est l’aîné de Charles de Gaulle et son « ancien » à Saint-Cyr ce qui lui confère le respect de la part de ce dernier. Leur affectation en septembre 1939 à la 5e armée confirme cette hiérarchie : le général de Lattre y est chef d’état-major et le colonel de Gaulle commandant des chars.

Toutefois, l’armistice de 1940 les sépare : Jean de Lattre choisit de rester aux ordres du régime de Vichy. Il est ainsi affecté, en septembre 1941, au commandement des troupes de Tunisie puis muté par l’amiral Darlan au commandement de la division de Montpellier. Il s’oppose alors, le 11 novembre 1942, à l’entrée des troupes allemandes en zone libre.

Abandonné par sa troupe, il est arrêté sur ordre de Vichy et condamné à dix ans de prison. Évadé puis exfiltré par voie aérienne, il rejoint Londres où il fait allégeance au général de Gaulle. « Ancien » désormais aux ordres du cadet, il prend le commandement des forces françaises amenées à débarquer en Provence.

Le 8 mai, c’est lui qui est envoyé par de Gaulle à Berlin pour y cosigner l’acte de capitulation allemande. Toutefois, il n’obtient pas le commandement des troupes françaises d’occupation en Allemagne. Il poursuit alors sa carrière militaire avec en point d’orgue l’Indochine où il exerce tous pouvoirs civils et militaires, avant de mourir d’un cancer en 1952.