Menu Site Pédagogie
159619-004-1FD593BE

Georges CATROUX

Né à Limoges, dans une famille de tradition militaire, il embrasse la carrière coloniale qui le mène successivement en Arabie, en Algérie, au Levant et au Maroc. Il rencontre Charles de Gaulle lors de leur captivité commune au fort d’Ingolstadt en Allemagne, pendant la Première Guerre mondiale.

Retraité, il est rappelé en juillet 1939 pour prendre la tête du gouvernement général de l’Indochine mais est destitué par Vichy en juillet 1940. Son expérience coloniale va alors s’exprimer au profit de la France Libre. En juin 1941, il devient ainsi commandant en chef et délégué général de la France Libre au Moyen-Orient puis est nommé haut-commissaire de la France Libre au Levant. A Beyrouth et à Damas, il met en place des gouvernements avec lesquels il prépare les modalités d’indépendances qu’il a choisi de proclamer. Il assure une mission temporaire au Liban en novembre 1943 pour régler la crise et est ensuite nommé à la tête du gouvernement général de l’Algérie.

Compagnon de la Libération, il adhère au RPF par fidélité gaulliste mais, en désaccord avec les orientations coloniales trop conservatrices, en démissionne en 1952. Sa réputation de libéralisme en matière coloniale lui vaut d’être sollicité lors de la décolonisation. Il est ainsi nommé ministre résident en Algérie en 1956. Il se rallie finalement à de Gaulle en 1958 et préside le Haut Tribunal militaire appelé à juger les auteurs du putsch militaire d’avril 1961.