Menu Site Pédagogie
RPC

L’ambassadeur chinois remet ses lettres de créance à de Gaulle

Dès 1950, la Grande Bretagne reconnaît la République Populaire de Chine mais cette reconnaissance, liée à la question de Hong Kong, n’a donné lieu qu’à l’échange de chargé d’affaires entre les deux pays.

Reconnaître la Chine de Pékin implique de rompre avec le gouvernement de Taipei. Par égard pour son ancien allié, le général de Gaulle laisse à Tchang Kaï-Chek l’initiative de la rupture, solution que les autorités chinoises, conciliantes, ont acceptée.

Suite à l’annonce, le 27 janvier 1964, du rétablissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France et à l’échange d’ambassadeurs sous trois mois, l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, Huang Chen, remet ses lettres de créance au général de Gaulle, le 6 juin 1964.

Résultat de recherche d'images pour "de gaulle chine 1964"

RPC

Cérémonie de remise des lettres de créance de l’ambassadeur de République populaire de Chine, Huang Chen, à l’Elysée, le 6 juin 1964.