Menu Site Pédagogie
A picture dated 1942 shows (from L to R) Lebanese politician Sami al-Solh, Free French Commander Charles De Gaulle and Lebanese politician Alfred Nakash in Beirut. Solh was later to become Lebanon's prime minister and Nakas its president. / AFP PHOTO / SAMI SOLH ALBUM

Le général de Gaulle au Levant (1942)

La participation des FFL (Forces Françaises Libres), aux côtés des troupes britanniques, à la campagne du Levant, au Liban et en Syrie, en juin-juillet 1941, permet à la France Libre d’imposer son autorité sur ces territoires. Un an après, afin d’affermir cette autorité par sa présence, le général de Gaulle entreprend un voyage de cinq semaines au Levant, du 11 août au 8 septembre 1942.

En effet, la Grande Bretagne fait pression sur la France Libre pour qu’elle donne l’indépendance au Liban et à la Syrie, garantie donnée dès le début de la campagne du Levant, le 8 juin 1941, et renouvelée par le général Catroux le 26 novembre de la même année.

Au cours de son voyage, de Gaulle exprime sa volonté de lutter contre les ingérences britanniques sur ces territoires, craignant que la Grande Bretagne ne cherche avant tout qu’à exclure la France du Moyen-Orient. « Tout le monde ici désire la présence active de la France. Personne ne voudrait voir l’Angleterre se substituer à nous.

A picture dated 1942 shows (from L to R) Lebanese politician Sami al-Solh, Free French Commander Charles De Gaulle and Lebanese politician Alfred Nakash in Beirut. Solh was later to become Lebanon's prime minister and Nakas its president. / AFP PHOTO / SAMI SOLH ALBUMLe général de Gaulle arrive à Beyrouth le 12 août 1942 et y rencontre le président de la République libanaise    Alfred Naccache

de_gaulle-syrie_1942Le général de Gaulle arrive à Damas le 17 août 1942 (ici avec le général Catroux au centre)