Menu Site Pédagogie
couv

Extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

Droits réservés

Cette brochure (non datée), éditée par la France Libre à Londres présente les timbres émis par la France Libre dans les territoires ralliés de l’Empire colonial français.

couv

Couverture de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

En exergue figure une citation du général de Gaulle: « Homme par homme, morceau par morceau, la France redeviendra libre et forte, rassemblée sous le signe de la Croix de Lorraine. «   La préface revient sur la genèse du projet d’émission de timbres représentant les différents territoires coloniaux ralliés.

Il s’agissait, nous dit-il de mettre en avant la mission de la France Libre, tout en respectant la tradition de chaque territoire. L’artiste Edmond Dulac, artiste reconnu en France et en Grande-Bretagne pour ses illustrations, notamment pour des médailles et des timbres demeurés célèbres (comme celui à l’effigie du roi Georges VI). Revenant sur les difficultés techniques et les normes à remplir pour que les timbres soient validés, le texte explique enfin longuement le choix de la Croix de Lorraine, comme emblème de la France Libre, apposée sur les timbres aux côtés des initiales de la République Française (RF).

S’ensuit une description des principaux timbres imprimés:

  • Au Cameroun: Au centre, l’épée et le bouclier en acier sont les symboles de la France Libre en guerre. Les motifs triangulaires sont inspirés de l’art africain traditionnel.

timbre

Timbres extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

  • En Afrique Equatoriale Française: le phénix, qui apparaît ici pour la première fois sur un timbre français, est un animal légendaire qui peut également être rapproché du Feng-huang (phénix chinois). il symbolise ici la renaissance future de la France alors défaite et occupée.

timbre_5

Timbres extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

  • Dans les établissements français d’Inde: le symbole trouvé par Dulac ne devait pas offenser les croyances religieuses locales. Le choix de la fleur de lotus s’inspire d’un bas-relief de Sanchi. Le lotus, fleur sacrée, tant pour les disciples de Brahma que pour les bouddhistes, symbolise les cycles perpétuels de l’existence. Pour la France Libre, il s’agit de montrer aux yeux du monde que les droits fondamentaux déniés en métropole depuis juin 1940 seront rétablis grâce à la victoire contre le nazisme.

timbre_4

Timbres extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

  • En Océanie: ce canoë double s’inspire de ceux que les ancêtres des Tahitiens utilisèrent au temps des grandes migrations pour venir d’Asie. Les objets s’y trouvant (panier en osier, cabane centrale) ont une signification symbolique forte liée au culte des divinités locales protectrices.

timbre_3

Timbres extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.

 

 

  • En Nouvelle Calédonie: le cagou huppé est un oiseau qui vit seulement en Nouvelle Calédonie. Paisible et volant avec peine, il est capable en cas d’attaque de déployer ses ailet et de redresser sa huppe afin d’effrayer ses adversaires. Il triomphe donc de ses ennemis lorsqu’ils s’y attendent le moins.

timbre_2

 

Timbres extraits de The story of the Free French colonial stamps, London, 16p.