Menu Site Pédagogie
strasbourg-liberation

Strasbourg est libérée par la 2e DB le 23 novembre 1944

ECPAD

A la mi-septembre 1944, un mois après la Libération de Paris, le général de Gaulle demande au général américain Eisenhower que les forces françaises participent à la libération de Strasbourg. C’est ainsi qu’au sein de la 7e armée américaine, la 2ème DB du général Leclerc s’élance vers l’Alsace-Lorraine pour libérer l’est de la France. Le 12 septembre, à Nod-sur-Seine, en Côte d’Or, elle fait sa jonction avec la 1ère armée du général de Lattre de Tassigny, qui a débarqué en Provence et remonte vers le massif des Vosges par la vallée du Rhône.

Le 15 septembre, les Américains libèrent Nancy et, le 23 novembre, le drapeau tricolore est hissé au sommet de la cathédrale de Strasbourg. Dans sa proclamation à la population, le général Leclerc s’écrie, non sans émotion : « La flèche de votre cathédrale est restée notre obsession. Nous avons juré d’y arborer de nouveau les couleurs nationales. C’est chose faite ».

En effet, lui et ses hommes de la 2ème DB viennent de réaliser le serment qu’ils ont prêté à Koufra, en mars 1941 : « Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg. »

strasbourg-liberation

Strasbourg est libérée par la 2e DB le 23 novembre 1944 (ECPAd)