Menu Site Pédagogie
Les généraux de Lattre et de Larminat à bord du Batory lors du débarquement de Provence, août 1944.

Le général de Lattre de Tassigny et le général de Larminat à bord du Batory au large des côtes de Provence

ECPAD

En août 1944, alors que les armées alliées progressent en Italie et dans l’Ouest de la France, les Américains, Britanniques et Français organisent le débarquement de Provence. Dans la nuit du 14 au 15 août, 94 000 hommes sont débarqués entre Toulon et Cannes pour ouvrir un deuxième front sur le territoire français.

L’opération vise à la libération des grands ports français sur la Méditerranée mais elle envisage aussi d’opérer une jonction avec les forces armées débarquées en Normandie. Le débarquement de Provence permet, en quelques mois, à près de 260 000 combattants de la France Libre de rallier le territoire national et d’engager une rapide percée dans la vallée du Rhône.

Soutenus là encore par la résistance nationale, appelée aux armes par Radio Londres quelques jours avant le débarquement, les armées alliées parviennent à progresser rapidement et à s’emparer de Grenoble (22 août), Toulon (23 août), Montélimar (28 août) et Marseille (29 août).

Les généraux de Lattre et de Larminat à bord du Batory lors du débarquement de Provence, août 1944.

Le général de Lattre de Tassigny et le général de Larminat à bord du Batory au large des côtes de Provence (ECPAd)