Menu Site Pédagogie
14-18.05.1968, le général de Gaulle en Roumanie.

Le général de Gaulle à Bucarest en mai 1968

Droits réservés

Refusant l’hégémonie des deux blocs, le général de Gaulle souhaite ouvrir une troisième voie. Il instaure ainsi des rapports nouveaux avec les pays de l’Est reposant sur « la détente, l’entente et la coopération ».

Après un voyage en URSS en juin 1966 où il reçoit un accueil enthousiaste et qui débouche sur la signature d’un traité de coopération, il se rend en Pologne en septembre 1967 et en Roumanie en mai 1968.

Vis-à-vis des pays émergents, il entend que la France les accompagne sur le chemin de l’indépendance. C’est pourquoi, après une visite au Mexique en mars 1964, il effectue un voyage de 26 jours au cours duquel il visite 10 pays d’Amérique latine en septembre-octobre 1964. Des foules immenses, de Mexico à Santiago du Chili, acclament en lui l’homme qui incarne la résistance aux hégémonies étrangères.

Partout, il exalte le principe d’indépendance nationale qui doit prévaloir à l’Est comme à l’Ouest.

14-18.05.1968, le général de Gaulle en Roumanie.

Le général de Gaulle à Bucarest en mai 1968 (Droits réservés)