Menu Site Pédagogie
Le commandant de Gaulle en Pologne, 1920.

Le capitaine de Gaulle et le lieutenant Medwecki, à Rembertov en Pologne, en 1920

Bridgeman-Giraudon

De retour en France à la fin du conflit, le capitaine de Gaulle exprime à sa mère « le regret indescriptible de n’y avoir pas pris une meilleure part » ajoutant : « Que du moins, il me serve d’aiguillon à penser et à agir mieux et davantage pour tâcher de remplacer par beaucoup d’heures obscurément utiles les quelques heures décisives et triomphantes que je n’aurai point vécues ».

Son désir le plus ardent est de retourner au feu dès que possible : volontaire pour servir au sein de la mission militaire d’assistance à la Pologne, il combattra de 1919 à 1921 aux côtés de la jeune armée polonaise alors en lutte avec la Russie soviétique. .

A son retour, il épouse, le 6 avril 1921, Yvonne Vendroux qui lui donne un fils, Philippe, le 28 décembre suivant. Il est alors chargé de cours à Saint-Cyr avant son admission à l’Ecole supérieure de guerre en 1922.

Il publie en 1924 son premier livre, La Discorde chez l’ennemi, tableau pénétrant de l’Allemagne pendant la Grande Guerre, qui doit beaucoup aux réflexions mûries lors de sa captivité en Allemagne.

Le commandant de Gaulle en Pologne, 1920.

Le capitaine de Gaulle et le lieutenant Medwecki, à Rembertov en Pologne, en 1920 (Bridgeman-Giraudon)