Menu Site Pédagogie
Le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin, le 8 mai 1945.

Le 8 mai 1945, le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin

Droits réservés

 

Être présent lors de la capitulation de l’Allemagne et participer à son occupation font partie des objectifs prioritaires poursuivis par le général de Gaulle. La participation des forces françaises à la Libération de la France et l’accueil réservé par la population française à de Gaulle ont facilité la reconnaissance par Roosevelt du GPRF (Gouvernement provisoire de la République française), le 23 octobre 1944.

Si la France ne participe pas à la conférence de Yalta, qui se tient en février 1945 avec les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’URSS, elle n’en obtient pas moins une zone d’occupation en Allemagne. Afin de faciliter sa future délimitation, de Gaulle compte sur la présence de la 1ère armée, dirigée par le général de Lattre. Celle-ci franchit le Rhin en mars 1945, et le 8 mai arrive jusqu’au Brenner.

Après avoir été désigné par de Gaulle pour représenter la France, le général de Lattre signe comme témoin l’acte de capitulation allemande, à Berlin, le 8 mai 1945. Comme l’avait voulu cinq ans plus tôt le général de Gaulle, la France est présente à la table de la victoire. Il déclare à la radio : « La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des nations unies et c’est la victoire de la France ».

Berlin

Le 8 mai 1945, le général de Lattre de Tassigny signe la capitulation allemande à Berlin (Droits réservés)