Menu Site Pédagogie
11.09.1966, le général de Gaulle à bord du De Grasse.

Essai atomique au large de Mururoa (11 septembre 1966)

Droits réservés, Le 11 septembre 1966, le général de Gaulle assiste à un essai atomique au centre d’expérimentation du Pacifique au large de Mururoa en compagnie d’Alain Peyrefitte, Pierre Billotte et Pierre Messmer.

Le général de Gaulle fait du maintien de l’indépendance de la France, la règle fondamentale de sa politique étrangère. Il veut donc sortir la France de la guerre froide et la dégager des contraintes qui en résultent.

Pour assurer pleinement cette indépendance, il faut d’abord que la défense française ne dépende plus d’une protection étrangère. Il décide de doter le pays d’une force nucléaire indépendante, capable de dissuader toute agression étrangère.

Après la première explosion atomique au Sahara le 13 février 1960 – « Hourra pour la France » s’était-il écrié en l’apprenant au pays – il assiste, le 11 septembre 1966, à l’explosion d’un nouvel engin atomique au Centre d’expérimentation du Pacifique, à Mururoa et cette même année, la France quitte enfin le commandement intégré de l’Otan où ses forces dépendaient d’un commandement intégré à direction américaine.

atomiq11.09.1966, le général de Gaulle à bord du De Grasse.

Le 11 septembre 1966, le général de Gaulle assiste à un essai atomique au centre d’expérimentation du Pacifique au large de Mururoa en compagnie d’Alain Peyrefitte, Pierre Billotte et Pierre Messmer (Droits réservés).