Menu Site Pédagogie
chaillot_1944

Discours du général de Gaulle au Palais de Chaillot, le 12 septembre 1944

Fondation Charles de Gaulle

 

Dans son discours prononcé le 25 août 1944, à l’Hôtel de Ville de Paris, le général de Gaulle évoque les droits de la France. A l’intérieur, ce sont ceux d’une République sociale, reposant sur la souveraineté populaire et sur les droits sociaux. A l’extérieur, ce sont des droits que la France doit faire valoir, ceux d’une « grande puissance mondiale ».

Le discours qu’il prononce au Palais de Chaillot à Paris, le 12 septembre 1944, s’inscrit dans la continuité. D’une part, il appelle à « un vaste et courageux effort national » pour « reconstruire peu à peu, dans la guerre d’abord, puis dans la paix, […] une France nouvelle ». Cet effort doit permettre que « chacun des fils et filles de la France puissent vivre, travailler, élever leurs enfants, dans la sécurité et la dignité ».

D’autre part, il s’adresse aussi au monde, en insistant sur le rôle international que la France doit jouer, grande puissance qui doit participer au règlement de la guerre. « Nous croyons que décider sans la France de quoi que ce soit qui concerne l’Europe serait une grave erreur », déclare-t-il ainsi.

chaillot_1944

Discours du général de Gaulle au Palais de Chaillot, le 12 septembre 1944 (Fondation Charles de Gaulle)