Menu Site Pédagogie
1958-08-24_brazzaville-maison-commune

Discours du général de Gaulle à Brazzaville proposant aux Africains le projet de Communauté

Droits réservés, Discours du général de Gaulle à Brazzaville proposant aux Africains le projet de Communauté.

Dès son retour au pouvoir en 1958, le général de Gaulle propose aux Africains le principe de la libre détermination : l’indépendance immédiate (mais sans aide de la France) ou le choix de la Communauté, entité inscrite dans la Constitution de la Ve République, et composée d’États indépendants solidement amarrés à la République.

En août 1958, le Général réalise une tournée africaine à travers les capitales de l’Empire afin de convaincre les populations d’adhérer à son projet, et l’accueil des Africains est enthousiaste. Le 28 septembre 1958, onze colonies d’Afrique noire (plus Madagascar) acceptent la nouvelle Constitution et intègrent la Communauté (seule la Guinée refuse et devient immédiatement indépendante, sans accord de coopération avec Paris).

Cette Communauté présente une forme politico-juridique hybride : présidée par le général de Gaulle, l’exécutif y est représenté par un Conseil composé du Premier ministre et des chefs de gouvernement des États membres. Mais la France conserve l’essentiel de ses prérogatives dans les domaines de la défense, de la diplomatie, de la monnaie, du commerce extérieur…

Pourtant, l’article 86 laisse la possibilité à ces États de devenir indépendants.

1958-08-24_brazzaville-maison-commune

Discours du général de Gaulle à Brazzaville proposant aux Africains le projet de Communauté (Droits réservés)