Menu Site Pédagogie
1944_01_brazzaville

Discours d’ouverture du général de Gaulle à la conférence de Brazzaville, le 30 janvier 1944

OFIC, Discours d’ouverture du général de Gaulle à la conférence de Brazzaville, le 30 janvier 1944.

Du 30 janvier au 8 février 1944, se déroule à Brazzaville – capitale de l’AEF, la « Conférence africaine française » sous l’égide du général de Gaulle. Regroupant les gouverneurs coloniaux d’Afrique noire, de Madagascar, les représentants des intérêts économiques, et des membres de l’Assemblée consultative provisoire, elle doit définir les orientations futures de l’Empire et les rapports qui unissent la France à ses possessions d’outre-mer.

Le général de Gaulle y prononce le discours d’ouverture au cours duquel il rend hommage aux nombreux jeunes Africains qui se sont engagés pour défendre la France et l’Empire, et souligne le rôle crucial de l’Afrique depuis le début de la guerre.

Après avoir souligné que l’enjeu de la guerre est bel et bien la « condition de l’Homme », de Gaulle évoque les interrogations sur les « temps nouveaux » que le conflit a fait surgir. S’il propose l’émancipation des territoires français d’Afrique – que « la guerre présente n’a fait que précipiter » – il ne conçoit néanmoins pas que celle-ci se fasse à l’extérieur du «bloc français ».

Pourtant, cet appel de Brazzaville – qui recevra un large écho à travers tout le continent – ouvrira la voie à l’indépendance, et lancera le processus de la décolonisation des territoires français d’Afrique.

1944_01_brazzaville

Discours d’ouverture du général de Gaulle à la conférence de Brazzaville, le 30 janvier 1944 (OFIC)